• Systèmes

    Dans cet article, je présenterai quelques systèmes valables aussi bien pour les blancs que pour les noirs. 

    Qu'est-ce qu'un système aux Echecs ?

    C'est une manière d'agencer ses pièces les unes par rapport aux autres, à laquelle on peut parvenir sans tenir compte de l'ordre précis des coups (à la différence des ouvertures classiques où chaque coup constitue une réponse relativement précise aux coups joués par l'adversaire), et qui peut être joué contre différentes formations adverses.

    Les systèmes sont nombreux aux Echecs, cependant, il existe des systèmes qui ne s'obtiennent que dans certaines variantes de certaines ouvertures (le système du Hérisson dérivant de l'Anglaise, de la Sicilienne, de l'Ouest-Indienne ou de la Nimzo-Indienne, ou le système Sozine de la Sicilienne, par exemple), et des systèmes qui peuvent, plus ou moins, être mis en place d'entrée de jeu. C'est de ces derniers dont il sera question ici.

    Les systèmes, s'ils ne cherchent pas l'efficacité positionnelle maximale, la conquête du meilleur avantage, ou le piège dans l'ouverture, ont l'avantage de la solidité jusqu'au milieu de jeu, de la polyvalence, et de l'économie de la théorie, qui conviendront parfaitement aux attentes des joueurs de club et débutants.

    Je présenterai donc ici des formations commençant par :

    1. d4 : Système de Londres, Système Colle, Colle-Zukertort, Attaque Torre, Attaque Stonewall 

    1. c4 : Anglaises type Sicilienne Dragon, Scheveningue ou Najdorf, système Botvinnik 

    1. e4 : Attaque Est-Indienne, White Lion

    1. f4 : Types Hollandaises / Attaque Est-Indienne

    1. b3 ou e3 : Type Ouest-Indienne

    Sans oublier l'Hyppopotame / méthode Ruiz, qui peut être obtenu à partir de a3, b3, d3, e3 (comme dans l'exemple du diagramme), g3, ou h3.